SECTION-AMBULANCE


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
manu
Invité



MessageSujet: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Dim 4 Déc - 20:52

Il s’est tenu, le 9 septembre dernier, à la faculté de droit de Nantes, un colloque intitulé «l’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route ». Organisé par le Centre d’études et de Recherches en droit Européen de la Santé (CERDES), cette manifestation a regroupé pour la première fois l’ensemble des acteurs participant à l’aide médicale urgente : SAMU-SMUR, Sapeurs-pompiers, SOS Médecins, Ambulanciers privés, Croix rouge Française et Protection Civile. A l’occasion de cette réunion, de nombreuses thématiques relatives aux ambulanciers privés ont été abordées. La question de l’insécurité juridique née de l’impossibilité réglementaire que connaissent les ambulances privées de franchir les feux rouges, a été abordée. Il a été reconnu par les différents participants, dont le ministère de la santé, qu’il existait une incompatibilité entre certaines dispositions interministérielles, le code de la route et les particularités locales de réponse à l’urgence médicale. Incompatibilités qui opacifient davantage aux yeux du public le système global de réponse à l’urgence déjà peu connu. Des propositions en vue de la requalification des ambulances privées de type ASSU en véhicule d’intérêt général prioritaire ont été faites, l’appartenance à cette catégorie de véhicules mettant fin aux incohérences soulevées. Afin de faciliter la transparence des moyens engagés pour faire face à l’urgence médicale, une proposition d’harmonisation technique des véhicules de type ASSU a été faite. Le but poursuivi est ici également de lutter contre l’opacité et l’incompréhension, par le public, de l’aide médicale urgente. L’harmonisation proposée repose notamment sur une harmonisation chromatique et technique des véhicules participant à la prise en charge des urgences médicales : SMUR, VSAV, SOS Médecins, ambulances ASSU, Ambulances Croix Rouge ou protection civile. La couleur jaune apparaît comme étant la plus visible, de jour comme de nuit (étude présentée dans le rapport du Colonel C. Pourny du ministère de l’intérieur), et qui retient l’attention de l’ensemble de ces acteurs ; pour rester dans l’aspect visuel et symbolique, une harmonisation des dispositifs sonores et lumineux s’imposerait dans l’hypothèse d’une requalification réglementaire des ambulances privées de type ASSU. La seconde phase de cette harmonisation proposée, tient à l’application de la norme NIT 330, appliquée par le ministère de l’intérieur aux VSAV, mais non encore applicable aux ambulanciers privés ainsi qu’aux unités mobiles hospitalières. Le ministère de la santé a fait savoir à l’occasion de cette journée que l’application de la norme NIT 330 à l’ensemble des véhicules de transport sanitaire constituait un projet ministériel à court terme. Conscient de l’importance des problématiques soulevées et des conséquences sécuritaires qu’elles engendrent, le Professeur Louis Lareng, Président fondateur du SAMU de France et Président d’honneur de ce colloque, s’est engagé à déposer auprès du ministre concerné les actes de cette réunion afin que les modifications proposées au code de la route deviennent effectives.

SOURCE : Antoine BOURIAUD Juriste spécialisé en médecine d’urgence Article paru dans Ondes Bleues N° 22 Page 7 novembre 2005


Dernière édition par le Mer 4 Jan - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
manu
Invité



MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Dim 4 Déc - 20:54



Notons que les ambulanciers privés n’étaient représentés que par la FNAP, syndicat patronal de choc. Les salariés ou leurs représentants n’ont pas été invités. Si cela avait été le cas, ils n’auraient de toute façon pas pu y participer. En effet, les frais de participation s’élevaient à plus de 70 €. Et pourtant, ceux qui sont concernés en premier chef par les amendes, le retrait de points et la suspension de permis sont bien les salariés ambulanciers, ni les Sapeurs-pompiers, ni SOS Médecins, ni la Croix rouge Française, ni la Protection Civile, et encore moins le SAMU !

La montagne a accouché d’une souris !



Propos rapportés dans RapidInfo de décembre 2005, journal du SYNAPS.


Dernière édition par le Dim 4 Déc - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Calimero
administrateur principal


Nombre de messages : 2317
Age : 52
Localisation : Alpes de Haute Provence
Profession ou activité secouriste : Ambulancier CCA de Montagne/D.S.A/futur-SPV
Date d'inscription : 28/05/2005

MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Dim 4 Déc - 20:55

ah enfin de bonne nouvelle
merci a toi manu

_________________
forum de libre échange, merci de vous respectez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cgt-transports-04.info/topic/index.html
manu
Invité



MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Dim 4 Déc - 21:04

Euh... si quelqu'un a quelque chose sur la norme NIT 330... JE prends...
Revenir en haut Aller en bas
hced
nouveau


Nombre de messages : 4
Localisation : Ain
Profession ou activité secouriste : Ambulancier (cca+dsa)
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Mer 7 Déc - 20:39




Salut,

Voici un lien sur la norme NIT 330. Je ne vois pas beaucoup de changement
spectaculaire par rapport à un ASSU.


A+

http://www.interieur.gouv.fr/rubriques/c/c5_defense_secu_civil/c54_sapeurs_pompiers/bri_NIT/330.pdf


Hced
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu
Invité



MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Jeu 8 Déc - 3:05

mille merci



notons tout de même que pour l'heure la note d'information technique 330 concerne uniquement les VSAV !
normal que tu ne trouves pas de changement sur les ASSU... du moins pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Rusty
nouveau


Nombre de messages : 38
Localisation : 95
Profession ou activité secouriste : Ambulancier
Date d'inscription : 27/07/2005

MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Jeu 8 Déc - 5:11

Bon,et concretement,quand pourra-t-on respecter les delais imposés par le SAMU sans risquer notre permis à chaque carrefour?? rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
manu
Invité



MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Jeu 8 Déc - 11:51

Jamais....ou du moins pas dans le système actuel de santé francais...
Il faudrait une refonte complête de la profession, pas seulement de la formations mais tout !
En somme, on connaitra cette réforme quand on sera patron
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route   Aujourd'hui à 17:04

Revenir en haut Aller en bas
 
L’aide médicale urgente à l’épreuve du code de la route
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AME Aide médicale d'état
» L'aide médicale à mourir approuvée par la Cour suprême!
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure
» * Pécule ou aide à la reconversion - Textes règlementaires ....
» Besoin de votre aide les expert(e)s!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SECTION-AMBULANCE :: LA PROFESSION :: Ambulanciers-
Sauter vers: